Dans le cadre des Rencontres de Marc Bailly

Rencontre littéraire avec Vincent ENGEL

Mercredi 20 mai 2015 à 19h30

 

Vincent Engel est né à Bruxelles en 1963. Depuis ses 5 ans, il invente des histoires (le

pauvre n’a pas la télévision) et dès ses 9 ans, il tente de les écrire. L’école est très clairement pour lui une perte de temps ; de retour à la maison, il n’en perdra pas davantage avec leçons et devoirs, préférant se consacrer à ses passions. D’où un parcours scolaire un peu compliqué, jusqu’à ce qu’il arrive enfin, grâce en soit rendue à la volonté tenace de son père pour lequel un fils non universitaire n’est pas un fils, à l’université.

S’il a détesté l’école et les professeurs qui ne donnaient pas cher de lui, il s’amusera à devenir docteur en lettres et professeur d’université, spécialisé en littérature française contemporaine. Parallèlement, il poursuit l’écriture et finit par tomber sur un couple éditeur fou et québécois qui publiera ses premiers recueils de nouvelles, non sans devenir amis l’un et l’autre (Gilles Pellerin et Marie Taillon). En 2000, il force la porte des éditions Fayard.

Le voilà donc aujourd’hui professeur à l’Université de Louvain et à l’Ihecs (Institut des hautes études de communication sociale à Bruxelles), marié, père de deux enfants et pas encore grand-père. Romancier, dramaturge (collaboration suivie avec Franco Dragone pour l’écriture de spectacles en Asie), scénariste également, sans oublier de multiples collaborations avec presse et médias comme chroniqueur ou critique littéraire. Convaincu que sa vie n’a, romanesquement, aucun intérêt, il se console en songeant qu’à cinquante ans, le possible se décline toujours au pluriel. Et puis, objectivement, il ne croit pas un seul instant à cette histoire de demi-siècle.

Parcours littéraire et prix : à ce jour, on compte une vingtaine de titres en prose (romans et recueils de nouvelles), dont certains ont été de beaux succès de librairie. La plupart de ses romans sont repris en Livre de Poche.

Romans :

• Oubliez Adam Weinberger, Fayard, 2000 – Prix des lycéens

• Retour à Montechiarro, Fayard, 2001 – Prix Rossel des Jeunes ; prix des libraires du Livre de Poche

• La peur du Paradis, Lattès, 2009.

• Le mariage de Dominique Hardenne, Lattès, 2010 (Prix du Roman de l’Académie royale de langue et littérature française de Belgique ; projet d’adaptation théâtrale avec Fabrice Murgia).

Théâtre :  il a écrit une dizaine de pièces, dont certaines ont été montées,

Cinéma : plusieurs projets de longs-métrages sont en cours.

Sujets de recherche : Son mémoire et sa thèse ont porté sur l’œuvre romanesque d’Élie Wiesel et les implications de la Shoah sur notre société et notre culture. Cela reste au cœur de ses préoccupations. Spécialiste de littérature française contemporaine, il a publié, outre des articles scientifiques, plusieurs monographies et essais.

Très camusien, il est particulièrement sensible à la question de la révolte et des révolutions, à laquelle il consacre son cours préféré (Ihecs) et qui est au centre de la plupart de ses romans, avec une attention toute particulière pour le fascisme.

 Renseignements et inscriptions à la Bibliothèque Pierre Perret : tél. 019/32.29.29.

Organisé par la Bibliothèque locale Pierre Perret avec le soutien de la Province de Liège et de son Service Culture en partenariat avec la Bibliothèque communale de Spa

Nos prochaines activités