Dans le cadre de « La Langue Française en Fête ».

Le mercredi 19 mars 2014 à 19h30. Entretien mené par Marc Bailly.

Armel Job est né en 1948 en Belgique à Durbuy dans une modeste famille rurale de quatre garçons. Son père fut matelassier, puis marchand de semences. Il est licencié-agrégé en philologie classique de l’Université de Liège. Il enseigne le grec et le latin pendant vingt ans au séminaire de Bastogne, école dont il deviendra le directeur. Durant ses années de professorat, Armel Job publie à plusieurs reprises des articles spécialisés dans les Revues de l’enseignement catholique belge et poursuit d’incessants travaux de traduction du latin et du grec. Il quitte définitivement l’enseignement pour l’écriture en 2010.

Les récits puis les romans qu’il a publiés en France chez Robert Laffont et en Belgique ont été couronnés de nombreux prix, dont le Prix Emmanuel-Roblès (2000) pour La femme manquée, le Prix des lycéens (2003) pour Helena Vannek, le Prix du jury Giono (2005) pour Les fausses innocences (roman porté au petit écran), le Prix du Festival Simenon (2010) pour Tu ne jugeras point.

Homme tranquille, mais implacable. L’une des forces d’Armel Job est de raconter des histoires d’aujourd’hui qui, le livre refermé, deviennent éternelles. « Au sens le plus noble du terme, Armel Job est un grand classique ». (Philippe Lemaire, Le Parisien)

« Armel Job est un écrivain. De la meilleure espèce. Elégant, ironique, subtil. Avec acuité, il ausculte, d’un roman à l’autre,  la société belge ». (Marianne Payot, L’Express)

Renseignements et inscriptions souhaitées à la Bibliothèque Pierre Perret : 019/32.29.29.

Organisé par la Bibliothèque locale communale Pierre Perret de Waremme

Nos prochaines activités